Ouverture de ma permanence à Noailles avec Bruno Le Maire

Lundi 11 mai au 72 Rue de Boncourt s’est tenue l’inauguration de ma permanence de travail en compagnie des anciens Ministres Bruno Le Maire et Eric Woerth,  du Député Jean-François Mancel ainsi que de nombreux élus locaux dont Nadège Lefebvre (Vice-présidente du Conseil Départemental), Nicole Cordier et Ophélie Van Elsuwe (Conseillères Départementales) et Manoëlle Martin (Conseillère Régionale). 

 

Dans la salle comble devant la cinquantaine de proches conviée et qui m’ont fait l’honneur de leur présence, j’ai pu expliquer les raisons à la fois précises et sincères qui m’ont conduit à ouvrir ce bureau de proximité. 

 

J’ai d’abord souhaité adresser un mot à mon père et lui dire toute l’affection et l’admiration que j’ai pour lui. J’ai appris que la politique est un mélange complexe entre un sacrifice ingrat et l’immense satisfaction de rendre service. Il ne m’a jamais poussé à m’engager et pourtant j’ai toujours voulu le suivre dans la moindre de ses manifestations. J’ai connu avec lui les pires mais aussi les plus beaux moments de sa carrière. Comme tout responsable politique, il a essuyé des critiques mais j’ai surtout pu être témoin de l’immensité des services rendus depuis qu’il s’est engagé, ne serait-ce que par le respect et l’attachement que lui vouent de nombreux habitants. S’il y a une qualité fondamentale que j’ai reçu de mon père c’est la valeur de l’engagement. C’est cet engagement sans faille qui me permettra d’avancer et, je l’espère, de me rendre utile. 

 

J’ai également été très sensible à la présence du Député Eric Woerth, ancien Ministre et Président de la fédération UMP de l’Oise ; j’ai rappelé le formidable travail qu’il a mené non seulement au sein du gouvernement Sarkozy lors de la réforme de la retraite mais tout récemment lors des élections départementales puisque notre département a fait preuve d’une unité sans faille qui a permis cette large victoire de la droite aux élections départementales.

L’invité de la journée était évidemment l’ancien Ministre de l’Agriculture et Député de l’Eure Bruno Le Maire. Depuis bientôt quatre ans que je travaille avec lui, celui pour lequel quasiment personne ne misait un copeck à l’époque a bénéficié d’une ascension à la hauteur de ses qualités. Courageux, droit, sincère sont quelques traits de sa personnalité qui, dès les premiers instants, m’ont convaincu de m’engager à ses côtés. Bruno Le Maire a eu l’audace de se présenter à la présidence de l’UMP face à Nicolas Sarkozy et grâce à ses formidables qualités, il a recueilli le suffrage de près d’un adhérent sur trois. Il est aujourd’hui une personnalité incontournable de la droite moderne et je suis certain qu’il s’inscrira bientôt comme l’un des grands réformateurs de notre pays.

 

J’ai également eu une pensée affective pour Xavier Bertrand, Député de Saint-Quentin et candidat à la tête de notre région Nord Pas de Calais Picardie qui m’a envoyé un message de soutien. Par son dynamisme et son enthousiasme, je suis persuadé qu’il saura sortir notre région du naufrage dans lequel la gauche l’a  précipitée. Cette région se résume aujourd’hui en 3 mots désolants : illettrisme, chômage et pauvreté. Sur ces trois thèmes nous sommes les plus mal classés en France alors que notre région dispose d’atouts innombrables pour retrouver le chemin de la formation, de l’emploi et du développement économique. A deux pas de Paris et au carrefour du Royaume-Uni et du Bénélux, il est inacceptable de laisser notre région à l’abandon. Il est par ailleurs inenvisageable de rester inactif devant cette désertification inédite de nos territoires, qu’il s’agisse de médecins, de commerces de proximité ou encore de  service public. Le rôle du politique, en plus de représenter, est aussi de savoir tout mettre en œuvre pour que chacune et chacun des habitants y trouvent satisfaction, y compris en matière économique. La région dispose de la compétence du développement et il est absolument incompréhensible de constater que la majorité socialiste en place méprise totalement cette responsabilité. Je sais que Xavier Bertrand se saisira du sujet à bras le corps et je m’engagerai pleinement avec lui au service de cet objectif.

 

C’est encore plus vrai pour les  communes comme Noailles qui ne disposent pas des moyens financiers d’une grande agglomération. Victime d’un endettement lourd hérité de dépenses maladroites réalisées jusqu’en 2008 par les socialistes, la ville de Noailles peine à retrouver une capacité d’investissement pouvant contribuer réellement au bien-être de ses habitants. Des voiries abandonnées, un taux de chômage supérieur à la moyenne, un manque pesant de petits commerces ne sont que quelques exemples qui caractérisent la commune. Si nous voulons que Noailles retrouve ses couleurs du passé, cela est possible à condition d’adopter un comportement proactif vis-à-vis du développement. En restant passif, la sanction est sévère pour toutes les communes rurales de la région puisque sans développement, elles se retrouvent asséchées financièrement. Le développement de la commune n’est pas forcément synonyme d’accroissement démographique mais simplement de faire preuve d’enthousiasme à l’idée d’y faire naitre des projets.

 

Pour terminer, j’ai souhaité remercier du fond du cœur tous les soutiens ainsi que les bénévoles qui m’ont aidé à mettre cette permanence sur pied, au premier rang notre chère Isabelle, car c’est uniquement grâce à eux que cet endroit est si accueillant. Je leur rends hommage car grâce à l’addition de ces bonnes volontés, cette inauguration restera comme un souvenir mémorable.

 

Merci infiniment pour votre soutien et bienvenue à toutes et à tous au 72 Boncourt !

 

Permanence d’Alexis Mancel – 72 rue de Boncourt – Sur rendez-vous alexismancel@gmail.com

alexis mancel bruno le maire

_MG_3863_DxOR _MG_3866_DxOR _MG_3801_DxOR _MG_3811_DxOR _MG_3843_DxOR  _MG_3856_DxOR _MG_3858_DxOR _MG_3861_DxOR alexis mancel bruno le maire 11206722_937550176309062_8011943060629006760_o alexis mancel bruno le maire